Patients-Familles => Prévention => Voyages

Voyages

Voyages dans les Antilles, en Guyane, à la Réunion, en Nouvelle Calédonie, en Polynésie Française

Episodiquement, des épidémies de Dengue, de Zika et de Chicungunya sévissent dans les territoires d'Outre Mer. Pour se prémunir de ces maladies, il faut utiliser des répulsifs contre les insectes, des vêtements amples et des moustiquaires.

 

En Guyane, le paludisme est présent toute l’année le long de la frontière avec le Brésil (vallée de l’Oyapok) et le Surinam (vallée du Maroni).

 

Vous pouvez consulter le site de l'institut Pasteur pour avoir des informations actualisées sur les territoires d'Outre-Mer.

Voyages à l'étranger

Lorsque vous voyagez à l'étranger, vous devez vous assurer que les vaccins sont à jour, vérifier que certains vaccins spécifiques au pays de destination doivent être fait avant le départ. Pour connaître les vaccins à faire à l'étranger, selon le pays, vous pouvez consulter le site du ministère des affaires étrangères ou le site de l'institut Pasteur.

 

Le site du ministère des affaires étrangères vous donnera des informations sur les risques de maladies et les précautions sanitaires spécifiques au pays.

 

Si vous vous rendez en pays d'endémie où sévit le paludisme (ou malaria), vous devez consulter votre médecin pour qu'il prescrive un traitement préventif aux membres de la famille se rendant en zone à risque.

Conseils aux voyageurs

 

Précautions contre les moustiques

 

Attention, selon l'âge de l'enfant, tous les insecticides ou insectifuges ne sont pas autorisés. Il faut donc vous renseigner auprès de votre médecin ou de votre pharmacien pour connaître le produit adapté à l'âge de votre enfant.

 

Prévention du paludisme

Le paludisme est une maladie grave, potentiellement mortelle, transmise par certains moustiques (anophèles) et très répandue en zone tropicale.

Vous devez à la fois vous protéger contre les piqûres de moustiques et prendre un médicament préventif.

Le traitement antipaludique ne peut être prescrit que par un médecin.

Ce traitement tiendra compte notamment :

  • des zones que vous allez visiter,
  • de l'intensité de la transmission,
  • des conditions, de la durée et de la période de votre voyage,
  • de votre âge,
  • de votre état physique et vos antécédents médicaux.

 

Mesures de protection contre les piqûres de moustiques

Pour les voyages vers des destinations à climat chaud ou tropical, il vous est conseillé :

  • de porter des vêtements légers et couvrants (manches longues, pantalons et chaussures fermées),
  • d'utiliser des vêtements imprégnés d'insecticide en cas de risques importants,
  • d'appliquer un produit répulsif sur les zones découvertes du corps,
  • de dormir la nuit sous une moustiquaire imprégnée d'insecticide.

 

Attention : une fièvre au retour d’une zone avec paludisme nécessité une consultation aux Urgences le plus rapidement possible.

 

Prévention de la dengue et du chikungunya

La dengue et le chikungunya sont transmises par un autre genre de moustiques que ceux vecteurs du paludisme. Ils piquent habituellement le jour.

Il vous est conseillé d'utiliser des répulsifs cutanés et des vêtements couvrants imprégnés d'insecticide durant la journée.

Mesures d’hygiène et de prévention sanitaire pour l’enfant "voyageur" 

Groupe de Pédiatrie Tropicale Recommandations 2012

 

Soleil-chaleur

 

• Ne pas exposer les enfants âgés de moins d’un an au soleil

• Faire porter de vêtements légers, amples à mailles serrées

• Protéger la tête par un chapeau à bords larges (même si le soleil est masqué par les nuages).

• Protéger la peau découverte par une crème solaire de FPS ≥ 30 à réappliquer•toutes les 2 heures.

• Protéger les yeux par des lunettes de soleil de forme enveloppante à verres filtrants (CE 3ou 4).

• Éviter d’exposer les enfants à l’extérieur aux heures chaudes (12-16h).

• Donner à boire de l’eau potable fréquemment.

 

Eau de boisson

 

• Dans les pays en développement, ne pas consommer l’eau du robinet, les glaçons, les glaces artisanales, les boissons lactées coupées d’eau, les jus de fruit non pressés par soi-même.

• Utiliser une eau en bouteille capsulée d’une marque connue ou une eau filtrée et désinfectée soit par: – microfiltration (filtres Katadyn®); – ébullition pendant au moins 1 minute; – chloration avec un produit chloré : DCCNA (Aquatabs® ou micropur® forte.

 

Aliments

 

• L’allaitement maternel est le meilleur et le plus pratique des aliments pour les nourrissons en voyage.

• Ne faire consommer que des aliments (viandes, œufs, poissons, crustacés légumes) cuits et chauds ou des crudités et des fruits lavés avec une eau potable ou pelés au dernier moment.

• Éviter les laitages non pasteurisés, les plats refroidis, les coquillages, les charcuteries, les plats à base d’œufs crus (crèmes, entremets, glaces, mousses).

• Laver les mains au savon avant chaque repas. Peau

• Savonner et désinfecter toute plaie même minime car les risques de surinfection sont fréquents en climat tropical.

• Éviter le contact de la peau nue avec la terre humide ou le sable sec pour éviter le risque de certaines parasitoses.

• Veiller à une hygiène corporelle quotidienne avec savonnage et séchage, en particulier des plis.

 

Accidents

 

• Les lieux de résidence à l’étranger ne sont souvent pas équipés de systèmes de sécurité pour les jeunes enfants. Une prudence particulière est requise avec les prises et les fils électriques, les escaliers, les balcons, les fenêtres et les piscines.

• Les accidents de la voie publique sont la principale cause de mortalité des voyageurs. Leur prévention doit être d’autant plus importante que l’on ne peut souvent pas compter sur un service d’aide médicale urgente de qualité dans de nombreux pays. Vérifier l'état des véhicules loués (ceintures de sécurité...). Les sièges-enfants de voiture ne sont souvent pas disponibles sur place et il peut être utile de les emporter.

• Gardez les médicaments dans une pharmacie de voyage hors de portée des enfants.

 

Bains

 

• Proscrire toute baignade en eau douce en région intertropicale ( rivière, lac, cascade…) en l’absence d’information fiable sur les risques de leptospirose et de bilharzioses.

• En piscine, vérifier la conformité de la désinfection et ne pas laisser les enfants sans surveillance en raison du risque de noyade.

• Au bord de la mer, éviter les sorties d’égouts, prendre garde au risque de contact avec les méduses, les poissons venimeux (poisson pierre), aux blessures par oursins ou coraux. Le port de chaussures de bain est nécessaire.

• De nombreuses plages n’étant pas surveillées, l’attention aux enfants doit être constante. La connaissance et la pratique des gestes élémentaires de secourisme devraient être révisés régulièrement.

• Faire porter des chaussures le plus souvent, tant pendant le bain pour prévenir les risques précédents que sur le sable (larva migrans) et dans la boue d’eau douce (ankylostomes, anguillules).

 

Animaux

 

La rage animale est fréquente dans le monde. Il est donc recommandé d’éviter les contacts avec les animaux (mammifères), voire d’avoir recours à la vaccination préventive en cas de séjour prolongé. En cas de morsure, griffure ou simple léchage d’une peau excoriée, une consultation rapide s’impose pour évaluer le risque de rage et éventuellement traiter.

 

Une traduction automatique (non vérifiée) de ce site est possible en sélectionnant la langue souhaitée

Contacts et moyens d'accès

Hôpital Armand Trousseau

Urgences Pédiatriques

26, av du Dr Arnold Netter

75012 Paris

 

Téléphone :

01 44 73 74 75

 

Moyens d'accès

Metro :

Bel Air (ligne 6)

Picpus (ligne 6)

Porte des Vincennes (ligne 1)

Bus :

ligne 64 (arrêt Armand Trousseau)

ligne 29 et 56 (arrêt Avenue de St Mandé)

ligne 26 (arrêt Cours de Vincennes)

Tramway :

T3 (arrêt Montempoivre, A-David-Néel)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Service des Urgences pédiatriques
Hôpital Armand Trousseau, 75012 Paris